Institut d'Astronomie et d'Astrophysique (IAA)

Université libre de Bruxelles (ULB)


Les dernières nouvelles



  • [22/12/2017] Une équipe internationale de chercheurs, dirigée par les chercheurs de l'Institut d'Astronomie et d'Astrophysique de la Faculté des Sciences, a réussi à observer les détails sur la surface de l'étoile Pi Gruis, située à une distance de 530 années-lumière de la Terre.


Leur travail est publié dans la revue scientifique Nature: ils ont observé, pour la première fois à la surface d'une étoile, des cellules de convection 60 000 fois plus grandes que celles du Soleil. Ces cellules sont dues au flux de chaleur transportée par la matière qui monte de l'intérieur vers la surface de l'étoile, à l'image des bulles formées par l'eau bouillante dans une casserole.

Ces propriétés valident les modèles actuels décrivant les flux de matière dans les couches les plus externes des étoiles, dans les phases ultimes de leur évolution. Ces observations renseignent aussi sur le futur de notre étoile, le Soleil: si le Soleil suit, comme prévu, les traces de sa cousine Pi Gruis, les 2 millions de cellules de convection actuellement présentes sur sa surface se transformeront en structures géantes comme celles qui viennent d'être découvertes.

Ces observations sont également un exploit technique: reconstruire l'image de la surface de l'étoile et en observer les inhomogénéités équivaut à observer des motifs gravés sur une pièce de 1€, placée à une distance de 230.000 km, soit un peu plus de la moitié de la distance Terre – Lune.

Communiqué de presse ESO

Le Vif

Science et Vie

Altmetric

Daily Science

 Sciences et Avenir

Le Figaro

Portraits d'étoiles (Le Figaro)

Newsweek

Space.com

 Astronomy

phys.org

 YouTube

Pour la Science

  • [20/10/2017] Un crash cosmique à l'origine de l'or: les astrophysiciens de l'ULB l'avaient prédit dès 2011!


L'annonce, le lundi 16 octobre 2017, de l'observation non seulement d'ondes gravitationnelles, mais également de lumière émise lors de la fusion de deux étoiles à neutrons, valide une prédiction faite par des astrophysiciens de l'Institut d'Astronomie et d'Astrophysique de l'ULB en 2011, concernant la production d'or et d'autres éléments plus lourds que le fer lorsque deux étoiles à neutrons entrent en collision et fusionnent.









  • [20/09/2017] Une étoile en fin de vie projette une bulle de fumée


Les astronomes ont capturé, au moyen d'ALMA, une magnifique image d'une fine enveloppe de matière entourant une naine rouge exotique baptisée U Antliae. Ces observations permettront aux astronomes d'affiner leur compréhension de l'évolution des étoiles en toute fin de vie.

Dans la peu lumineuse constellation méridionale d'Antlia (la Pompe à Air) , l'observateur attentif détectera, au moyen de simples jumelles, une étoile d'un rouge prononcé dont la luminosité varie légèrement d'une semaine à l'autre. Cette singulière étoile se nomme U Antliae, et de nouvelles observations effectuées grâce au Vaste Réseau (Sub-)Millimétrique de l'Atacama viennent de révéler la présence d'une enveloppe sphérique d'une remarquable finesse à sa périphérie.

Cette recherche est présentée dans un article intitulé “Rings and filaments. The remarkable detached CO shell of U Antliae”, par F. Kerschbaum et al., à paraître dans la revue Astronomy & Astrophysics. L'équipe inclut C. Paladini (Université Libre de Bruxelles, Belgium).

Communiqué de presse ESO



Cours Public d'Astronomie


Pour les étudiants de l'ULB